Galerie Lazarew - 20. Caoutchouc toilé incisé

Galerie Lazarew

40 x 40 cm
2015
Price on Demand

--

Caoutchouc incisé
Incised rubber

--

Caoutchouc incisé

Intrigué par les épais rideaux de séparation noir présents dans les usines, Pierre Paquin y a découvert un tissage interne pris en sandwich entre deux couches de caoutchouc. Coupé dans la tranche, il révèle un tissage en vaguelettes. Dans l’épaisseur, apparaissent différents niveaux de composition, de la trame en pointillé proche de la surface à une densité de fil en son centre.

Chef de file de la nouvelle tapisserie dans les années 1960, couronné de succès grâce à ses grandes tapisseries-installations blanches, Pierre Daquin n’a ensuite eu de cesse de s’émanciper de l’image artisanale associée, à l’époque, à la tapisserie. D’abord, en présentant des tapisseries brulées dès les années 1968-69, puis en abandonnant en tant qu’artiste son travail de lissier pour se concentrer sur les matériaux industriels (carton d’emballage, caoutchouc, linoléum, vinyle, etc). Toujours, la volonté de révéler les envers invisibles, les intériorités insoupçonnées de ces matières. Il revendique très tôt le concept d’ «Art Souple», entre liquidité de la peinture et rigidité de la sculpture, incarné notamment dans son exposition « Action/Pli » présentée au Musée d’Art Moderne de Paris en 1974. 

Même dans ces pratiques, il a toujours retrouvé le fil; en témoignent les coupes de caoutchouc épais qui révèlent la présence d’un tissage (comme sur cette oeuvre) ou l’effilement régulier des papiers d’emballage, qui produit des motifs répétitifs rappelant le textile.