Isabel ESPINOZA - Torbellinos

17 avril - 17 mai 2014

Pour la première exposition personnelle de l'artiste équatorienne à Paris, nous présentons dix ans de travaux sur papier, portés par la question d'identité. 

Identités individuelles, d'abord, avec sa série Metafora de los Escudos (Métaphore des Boucliers). Ses grands boucliers de papier transparent, qu'elle réalise elle-même avec des fibres de plantes, sont à la fois symboles de fierté et de fragilité, d'une identité à préserver.

Avec la série Centros y Debordes (Centres et Débordements), Isabel aborde la notion d'identité globale: à l'heure de l'ultra-communication, ou les singularités disparaissent au profit d'une "culture" mondiale, comment se définir? Qui nous entoure, sommes nous au centre ou à la périphérie? Comment les identités se forment, se heurtent, se mêlent?

Le trait d'union de ces oeuvres se trouve également dans le support papier : papier qu'elle réalise en équateur ou papier sur lequel elle peint. Après tout, "papel", en espagnol, signifie à la fois "papier" et "rôle"…

--

For the first solo show of the Ecuadorian artist in Paris, we present ten years of works on paper, inspired by the identity issue. A matter of individual identities at first, with her series Metafora de los Escudos (Shields metaphor). Those large transparent paper shields, that she entirely creates with plant fibers, are both symbols of pride and fragility, of an identity that needs to be protected. In the series Centros y Debordes (Centres and overflows), Isabel addresses the concept of overall identity. How can we define ourselves in a globalized world? Who surrounds us, are we the center or on the outskirts of the universe? How do identities grow, collide, combine? These series are linked by the choice of paper as the main media, whether she produces the paper in Ecuador or the one she paints on. Indeed, "papel" in Spanish means both "paper" and "role" ...

>Page artiste
>Catalogue des oeuvres disponibles
>Presse

Go to the artist's page
Ask for the catalogue of the available artworks
Go to the press review