Sergey Kononov - Dérives

5 octobre - 11 novembre 2017


Nous sommes très heureux d’accueillir la seconde exposition de l‘artiste ukrainien de 22 ans, Sergey Kononov, à la galerie.

Si sa première exposition, Rouge (juin 2016), rassemblait une série de portraits serrés, en intérieur, sans éléments de contexte, dépeignant puissamment une jeunesse en plein questionnements, l’artiste élargit aujourd’hui le cadre et laisse le décor envahir la toile.

La majorité des scènes se passent dans la Nature. La végétation et l’eau (mer, rivière, lac) est très présente; l’homme fait partie intégrante de cette ode au vivant, au même titre que l’animal. Sergey ne traite plus des questionnements d’un homme, mais de l’Homme dans son interaction avec l’environnement.

La trilogie Sans titre (Poissons, Lapins, Oeufs), est assez symbolique de ce nouvel intérêt. Deux des tableaux montrent l’homme en prédateur: sur le premier, trois pêcheurs, immergés jusqu’au torse, tiennent avec fierté les poissons qu’ils viennent d’attraper de façon artisanale.

Sur l’autre, un groupe de chasseur présente ses prises, des lapins, dans un mélange de contentement et de défi. Loin d’un étalage macabre, ces scènes sont le fruit d’un mode de prédation traditionnelle aujourd’hui marginale. D’ailleurs, en contrepoint, un troisième tableau montre l’émerveillement de deux jeunes adultes devant des oeufs prêts à éclore.

Dans ces trois tableaux comme dans le reste de l’exposition, l’expression des yeux traduit les questionnements de l’âme et le trouble de la pensée, face à l’accélération de phénomènes planétaires qui nous éloignent de l’essentiel.

 

Consulter la page de l'artiste

Catalogue des oeuvres disponibles

Presse