Aharon Gluska - Lines

Du 4 juin au 24 juillet 2021

Recevoir le catalogue complet des oeuvres

Dans cette nouvelle exposition, nous avons présenté ses dernières grandes oeuvres sur toile de la série « Between the Lines » (initiée en 2017). Chaque toile est constituée d’une soixantaine de couches de peintures raclées, sur une toile travaillée au préalable pour que des lignes horizontales ressortent au moment de l’application des couches de peintures. C’est la série la plus intime de l’artiste. Il y est question de la mémoire d’une vie. Les premières strates, essence d’un être, réapparaissent inéluctablement, quel que soit ce qu’on y ajoute. Quelques saillies viennent rompre l’horizontalité narrative des lignes, donnant une vibration hypnotique à l’ensemble.

Nous avons présenté en contrepoint quelques paysages imaginaires sur papier, dernières productions de la série « Imagined Landscapes », que l’artiste travaille depuis une quinzaine d’années en parallèle de la peinture. Une impressionnante série de paysages imaginaires, composés de pigments, encres et autres matériaux sur papier, au rendu quasi photographique). A travers cette série, l’artiste a souhaité représenter non pas des paysages existants, mais le processus même de la constitution des éléments naturels, particulièrement minéraux dans leur dernière expression. Ces Landscapes, déserts tout en matière, captivent par leur puissance silencieuse et minérale. La contemplation de ses paysages fascinants nous ramène à la pureté des origines, préservée de la folie des hommes.

Les toiles et travaux sur papier d’Aharon Gluska, qu’elles soient totalement abstraites ou presque figuratives, ont en commun une horizontalité revendiquée, une grand maitrise technique et une matière qui ne se livre pas au premier abord. Elles résonnent comme une invitation à se recentrer sur notre propre vérité. En silence. Dans une grande humilité.

 

Text in English

In this new exhibition, we presented his latest works on canvas from the series «Between the Lines» (started in 2017). Each canvas consists of about sixty layers of scraped paints, on a canvas worked beforehand so that horizontal lines emerge at the time of application of the layers of paints. It’s the artist’s most intimate series. It talks about the memory of a life. The first layers, the essence of a being, inevitably reappear, no matter what is added to it. Some projections break the narrative horizontality of the lines, giving a hypnotic vibration to the whole.

We presented in counterpoint some imaginary landscapes on paper,  the last productions of the series «Imagined Landscapes», which the artist has been working for fifteen years in parallel with painting. An impressive series of imaginary landscapes, composed of pigments, inks and other materials on paper, rendered almost photographic). Through this series, the artist wanted to represent not existing landscapes, but the very process of the constitution of natural elements, especially minerals in their last expression. These Landscapes, deserted all in matter, captivate by their silent and mineral power. The contemplation of its fascinating landscapes brings us back to the purity of the origins, preserved from the madness of men.

The canvases and works on paper by Aharon Gluska, whether they are totally abstract or almost figurative, have in common a claimed horizontality, a great technical mastery and a matter that is not given up at first. They resonate as an invitation to refocus on our own truth. In silence. In great humility.

> Voir les œuvres disponibles
> Page artiste

 

Gluska Lazarew Lines 2021

Gluska Lazarew Lanscape 2021