Michel BOCART - Delphine BRABANT

23 octobre - 20 novembre (Bruxelles)

Text in English

C'est un plaisir de réunir dans une même exposition deux passionnés de la matière brute : le belge Michel Bocart (sable, charbon sur toile et papier) et la française Delphine Bocart (sculptures en bronze, acier et béton).

Michel BOCART

C'est un honneur d'exposer deux récentes séries de l'artiste-poète belge Michel Bocart : Passages (2015) et Les Gardes Temps (2012-2015). Le travail de Michel Bocart s'accomplit dans l'usage particulier du sable et plus récemment du charbon. Trésors issus de la terre, de la Déesse-Mère, ces matières font la jubilation de l'artisan peintre, sur toile ou sur papier. Pour sa série Passages, l'inatendu des matériaux chargés d'un étrange pouvoir révèle des transmutations arrachées à la Réalité.

Les Gardes Temps (2012-2015), journal intime qui fixe les derniers vestiges d'une matière consumée : le charbon de bois, toujours, en hommage aux Mineurs qui, pendant des décennies, ont par leur labeur, contribué au bien-être de tous.

Les souvenirs mêlés aux rêves créent une distance à la fois éthique et parfois esthétique qui enjambent le Temps pour rejoindre une réalité toute subjective... Tout se rejoint, tout respire, se poursuit en s'unit au fil du Temps.

Delphine BRABANT

Originaire de Lille, Delphine Brabant est issue d'une famille d'artistes peintres, mais c'est dans la sculpture qu'elle trouve, très tôt, sa voie. Elève de Jean-Marc Lange dans les années 90, elle vit et travaille aujourd'hui en région parisienne.

Commençant à travailler d'après modèle vivant, Delphine Brabant s'éloigne peu à peu de la figuration pour privilégier l'abstraction, à travers des formes géométriques épurées laissant cette fois apparaître l'image d'un édifice. Dans ses travaux, Delphine Brabant vise l'harmonie dans la contradiction des forces. Ses sculpturess cherchent l'alternance du plein et du vide, la stabilité précaire, la sensibilité rigoureuse, la jonction de la force et la fragilité.

Delphine Brabant confronte aussi les matières, parfois nobles et pérennes, parfois brutes et détournées. Elle apprécie la rigueur de la taille directe, les irrégularités du bois, la couleur du plâtre ou le modelage de la terre ; autant de matières-matériaux qui lui permettent de bâtir ses architectures abstraites.

Text in English:

We are delighted to present these two artist in a single show for both of them are passionate about raw matter: Belgian artist Michel Bocart (sand, coal on canvas or paper) and French sculptor Delphine Brabant (bronze, concrete, and steel).

Michel Bocart

We're proud to show the two most recent series created by Belgian poet-artist Michel Bocart: Passages (2015) and Les Gardes Temps (Time-Keepers, 2012-2015). Michel Bocart's work puts to a peculiar use sand and more recently, coal. Treasures from the earth, from the Mother Goddess, those powerful materials are this craftman-painter's favorite tools, be it on paper or canvas. For his Passages series, the material's unexpected sides and strange powers reveal reality-extracted transmutations.

Les Gardes-Temps (The Time Keepers, 2012-2015) are a kind of diary that stores what remains of a consumed material : coal on wood, as always, a tribute to Minors who during decades worked hard for a greater good. 

Memories intertwined with dreams create a distance that is both ethical and sometimes aesthetic and that disrupts Time so as to reunite with a subjective Reality.

 Delphine Brabant

A native of Lille (France), Delphine Brabant comes from a family of painters but it is by the mean of sculpture that she finds her path, from a very young age. Student of Jean-Marc Lange in the 90s she now works and lives in the parisian area.

She started working after live models, but Delphine Brabant then draws away from figuration to focus on abstraction, thanks to geometric figures that allow the shape of a building to appear. Delphine Brabant aims for harmony through contradictions of strengths. Her sculptures look for a balance between emptiness and full, a kind of frail stability, of rigourous sensibility, jonction between strength and fragility.

She confronts different matters, sometimes nobles and lasting, sometimes raw and distorted. She likes the rigour of a direct size, the irregularities of wood, the colour of plaster or the modeling of earth. So many matters and materials that allow her to build up her abstract architecture.