SERGEY KONONOV - Le corps tout entier

SERGEY KONONOV
Le corps tout entier

Du 8 octobre au 20 novembre 2021  

Recevoir le catalogue complet des oeuvres

La série d’oeuvres présentées par l’ukrainien Sergey Kononov pour son diplôme de l’Ecole Nationale des Beaux-Arts de Paris en juin 2021, puis à la Galerie Lazarew Paris en octobre, est l’aboutissement d’une parenthèse pendant laquelle l’artiste a considérablement affiné sa manière de travailler.

Contraint de retourner de mars à septembre 2020 dans sa ville natale, Odessa, alors que l’école fermait ses portes, il a mis à profit ce temps suspendu pour mettre en scène toutes les compositions à l’origine de son travail actuel.

Et avec sa peinture précise, incarnée, intemporelle, c’est le corps tout entier - pour reprendre l’expression de Nietzsche : « Je suis corps tout entier et rien d’autre » - que Sergey Kononov célèbre. Le corps des instincts et des désirs, le corps vrai dont l’esprit est le serviteur. Les jeunes modèles de Sergey ne se soucient pas de leur corps, ils sont leur corps, dépouillés de superflu, avec tout le détachement et la passion que cela insinue.  

Avec le fabuleux travail de l’artiste sur les cheveux, la chair, les postures ou les pieds, il n’est plus question de savoir quelle histoire les a amenés là, ni ce qui les unit; ils vivent pleinement la douceur d’une étreinte, la chaleur d’un baiser ou la langueur d’une attente. Dans leur nudité assumée, il émane des corps des jeunes gens une légèreté sans artifice, une tendresse sans attaches et une puissance toute en retenue.

 

Text in English

The series of works presented by the Ukrainian artist Sergey Kononov for his diploma of the Ecole Nationale des Beaux-Arts in Paris in June 2021, then at the Galerie Lazarew Paris in October, is the culmination of a parenthesis during which the artist has considerably refined his way of working.
Forced to go back to his hometown from March to September 2020, Odessa, while the school shutdown, he took advantage of this suspended time to stage all the compositions at the origin of his current work.

And with its precise, incarnate, timeless painting, it is the whole body - to use Nietzsche’s expression: «I am the whole body and nothing else» - that Sergey Kononov celebrates. The body of instincts and desires, the true body whose spirit is the servant. Sergey’s young models do not care about their bodies, they are their bodies, stripped of superfluity, with all the detachment and passion that this implies. 

With the artist’s fabulous work on the hair, the flesh, the postures or the feet, it is no longer a question of what story brought them there, or what unites them; they live fully the softness of a hug, the warmth of a kiss or the languor of a wait. In their assumed nakedness, there emanates from the bodies of the young men a lightness without artifice, a tenderness without ties and a power fully restrained.